La Préhistoire du Mans

La Préhistoire du Mans

I / Les témoins archéologiques

La totalité des vestiges archéologiques recueillis sont lithiques ( Pierres taillées, matériaux d'apports anthropiques). Le type du gisement ( en plein-air) et les conditions des dépôts (loess, coulées de solifluxion), livrant les restes de l'activité humaine, ont exclu la conservation de restes organiques, mais également de traces mêmes d'habitats. Seuls les éléments lithiques permettent de renseigner plus ou moins directement sur la nature des occupations humaines, mais aussi sur ses relations avec son environnement.

Le site moustérien de Château-Gaillard, est caractérisé par une énorme quantité d'éclats et déchets de tailles du silex, on peut dire qu'il y avait là un atelier de taille sur gîte de matière première. Les gisements de silex affleurent en effet à proximité immédiate du site. Parmi ces témoins d'intenses activitées de débitage ( industrie lithique), se trouvent quelques outils, éclats chauffés par le feu ce qui permet d'affirmer que les moustériens vivaient sur le site même . Les hommes exploitaient ces ressources en silex qu'ils travaillaient sur place.

ci-dessus échantillon des innombrables chutes de taille du silex local.



21/02/2006
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres