La Préhistoire du Mans

La Préhistoire du Mans

III / les dépôts loessiques

Le versant Sud-Est du Plateau de Rouillon, a subit d'intenses érosions au cour du temps. Le sous-sol calcaire, sableux et surtout crayeux ( craie du Turonien), a permis localement la préservation des dépôts loessiques, soit en place, soit accumulés des hauteurs. Ces derniers dépôts piégés sont solifluxés, et se sont maintenu en partie Nord du chantier. Ils comportaient une nappe à silex taillés, sans doute les traces d'une grande occupation située antérieurement plus haut sur le plateau, sur la parcelle immédiatement au dessus.

Vue aérienne prise au début des travaux, on peu distinguer la craie turonienne et une coulée loessique, celle qui renfermait l'ensemble de l'industrie lithique.

En rouge, zone concernant les dépôts loessiques préservés. Les flèches indiquent le sens des coulées du loess.

Ci-dessus : Détail d'une coupe montrant une coulée de solifluxion prise dans le loess, renfermant divers silex taillés.



21/02/2006
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres