La Préhistoire du Mans

La Préhistoire du Mans

III / Origine des matériaux ( le silex local )

Les découvertes de Château-Gaillard apportent localement des connaissances, sur l'homme et son environnement. Ces questions touchent notamment à la pétroarchéologie. Ainsi, l'étude préliminaire de l'industrie lithique recueillie, permet d'apporter plus de précisions sur l'origine des matériaux employés, et la place du site de Château-Gaillard, pour l'homme moustérien.

La majorité des artefacts est issue des activitées de débitage du silex local d'âge Crétacé, présent en grandes quantités dans les affleurements d'argile rouge orangée, dite résiduelle à silex du Turonien. Ces rognons de grandes dimensions ( certains dépassent les 20kilos), sont de qualités variables, et offrent généralement un silex vert-noir, entouré par un cortex très épais et irrégulier.

 

Variabilité du silex Turonien du Plateau de Rouillon :

Ci dessus, exemple d'un nucléus en fin d'exploitation, sur silex Turonien gris-blanc

Ci dessous, nucléus levallois en silex Turonien noirâtre.

Il est très probable que certains produits fabriqués en silex local sur le site furent emportés avec leurs propriétaires. On peut ainsi évoquer une possible "exportation" des objets de Château-Gaillard. Récemment, un racloir moustérien en silex de Château-Gaillard fut découvert dans un labour sur un coteau de Fay, en Champagne Mancelle, à une quinzaine de kilomètres de là, dans une zone pauvre en silex et au sous-sol principalement Jurassique (Callovien) !



22/02/2006
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres