La Préhistoire du Mans

La Préhistoire du Mans

II / Typologie de l'industrie lithique (suite)

Les éléments lithiques du site, se rattachent à une technologie moustérienne tardive, à débitage levallois. Quelques élements ont une tendance laminaire, bien qu'assez peu représentés. D'après les estimations des préhistoriens qui ont travaillés sur des gisements moustériens dans la région, une fourchette chronologique peut être envisagée pour ce site : environ 80 000 ans avant J.-C.

Les occupations humaines sont scellées par les dépôts loessiques qui interviennent au cours d'un épisode climatique froid et rude. Ces dépôts marquent l'abandon, du site. Ces loess sont datés du Würm récent ( Wechsélien).

Si le schéma principal typo-technologique ( débitage Levallois) est caractéristique des cultures moustériennes et présent sur le site, les hommes de Château-Gaillard ont laissé libre cours à l'opportunisme pour exploiter les grands rognons de silex. Il en résulte d'importants gaspillages ( nucléus en cours d'exploitation), il semble que l'essentiel de la production fut destinée à la fabrication de grands éclats utilisables. Des nucléus divers,  levallois typiques, discoïdaux, ont été exploités au maximum des possibilités.

Ci-dessus : Deux nucléi levallois en fin d'exploitation, Ci dessous : vue d'un nucléus exploité au maximum.

 



21/02/2006
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres